Des playlists faites avec amour et des bons morceaux, par les copains disc-jockeys.

C’est une playlist qui s’écoute par temps de pluie avec un feu ouvert, le nez dans un livre ou dans une tâche procrastinée. En vrai, elle fait 8h, comme une journée de télétravail. C’est une playlist aux huiles essentielles qui favorisent la concentration. C’est une playlist qui donne envie d’écrire le sequel d’A la recherche du temps perdu. Voyez avec Loli.

La playlist pour un repas avec des amis, par Chien Saucisse. Avec des moments sérieux, des moments doux, des moments de fête aussi. Mais on n’est pas là pour rigoler non plus. La vie, c’est pas un cadeau. En vrai, cette playlist, c’est un peu comme le fromage belge quand on y pense. Il y a de tout.
Une playlist pop un poil pointue pleine de pépites. Et, c’est Ralitt qui pilote. Ca bouge, on sent un goût pour les basses, c’est parfois sombre. Une sélection idéale pour le coup de fouet nécessaire du milieu d’après-midi, quand les paupières commencent à peser.

50 morceaux dénichés par le parrain des soirées funk liégeoises Axel Engelen (a.k.a. Double Axl). Une sélection qui fleure bon la veste en velours et la moustache de James Franco dans The Deuce. C’est la playlist « Don’t Give Up the Funk », qui dit tout bas « c’était mieux avant ».

C’est l’été indien, c’est l’indien qui danse, c’est la compilation « Indie dance » de Denix. 50 morceaux pop pour apporter un peu de couleurs à une saison qui se termine sans même avoir commencé. Conseil de dégustation du chef: à écouter en shuffle et en sandales.
La playlist idéale pour boire son café entre deux réunions et relancer la machine. Carefully hand-picked by Loli aka Archibald.
C’est le « pschiit » de la bière qu’on ouvre qui accompagne le « pfiou » du dernier mail qu’on envoie et qui sonne comme un soulagement. C’est « Presque la fin de semaine » et c’est une playlist signée David Body pour Radio Braco.